tatoo me again

Signification des tatouages: Corps Humain et Entités Humaines

Le coeur :

Le coeur a pendant longtemps été considéré comme le siège des sensations et du mouvement volontaire, notamment par Aristote.
Mais le coeur est aussi le symbole de l'amour. Sans doute cela provient-il de l'augmentation du rythme cardiaque que l'on peut constater lorsque l'on pense à l'être aimé.
Plus largement, le coeur est une symbolique attachée à tout ce qu'il y a de plus important. Ainsi, l'amour est une rencontre entre deux centres spirituels, deux âmes.
Dans l'iconographie chrétienne, le coeur est souvent représenté par une image avec des flammes, une croix ou une couronne qui représente l'amour spirituel.

Le clown :

Dans les cours médiévales, le bouffon (fou du roi) représentait l'antithèse du roi, un pitre, un idiot. Les personnes avec une difformité physique sont souvent associées à la figure du bouffon. Dans l'antiquité, ils étaient souvent les victimes des sacrifices humains. Quand une cité subissait une tragédie, une personne laide et difforme était choisie pour représenter le mal qui a été affligé à la communauté. Ces boucs-émissaires étaient battus, torturés, brulés sur un bûcher, ce rituel étant exécuté pour purger la communauté de tous ses maux.

Il existe plusieurs types de clowns :

  • Le clown blanc, qui possède un maquillage blanc, et des sourcils tracés en fonction de son caractère. Il est de type dominant.
  • Le clown au nez rouge (l'Auguste), maquillé en noir, blanc et rouge. Il est de type maladroit, généralement en position d'infériorité face au clown blanc.
  • Le contra-auguste, étant un médiateur entre le clown blanc et l'auguste.

L'art du clown s'est étendu dans de nombreuses cultures, à travers les âges. On pense qu'ils permettent d'assouvir des besoins humains fondamentaux, tels que la moquerie des tabous, des symboles profanes ou sacrés, les retournements de situations ou du langage, l'obscénité omniprésente.

Le squelette :

L'ultime symbole de la mort. Quand un squelette est dépeint dans une position vivante, cela représente la vie après la mort. Lors des combats entre tribus primitives, le crâne de l'ennemi était souvent gardé après la victoire. Dans de nombreuses cultures, le fait de porter le crâne en totem était une affirmation que l'on n'avait pas peur de la mort.

 

 

source: //www.passion-piercing.fr



02/03/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour